gldf

Entre spiritualité, éthique et humanisme

La démarche initiatique en Grande Loge de France s’appuie sur des valeurs de progression spirituelle, éthique et humaniste, permettant à l’Homme de dépasser sa condition initiale.

Il s’agit donc essentiellement d’une démarche de spiritualité, la spiritualité étant l’activité de l’esprit humain lorsqu’il s’engage dans un domaine de réflexion non accessible par les seuls outils de la connaissance rationnelle. Les symboles maçonniques sont parmi les moyens nécessaires pour s’engager dans ce domaine.

En outre, il s’agit d’une approche éthique car la réflexion sur l’Altérité de chaque homme et sur la nécessité fondamentale de l’Équité dans la société, amène progressivement à privilégier le dialogue et le respect d’autrui, notamment en ce qui concerne la liberté de conscience et la liberté d’expression.

Enfin, il s’agit naturellement d’une finalité humaniste, récusant tout dogmatisme religieux ou autre, alliant la pensée rationnelle et la pensée intuitive et plaçant l’Homme au centre de ses préoccupations.

La démarche en Grande Loge de France est intellectuelle et rationnelle et, si le Franc-Maçon est de tenu de s’informer en permanence à l’évolution des idées philosophiques, scientifiques et religieuses de son époque, le chemin initiatique s’inscrit dans une toute autre approche car il lui faut d’abord apprendre à se connaître lui-même et à se perfectionner. Ainsi que cela est inscrit dans la Constitution de la Grande Loge de France, les Francs-Maçons doivent travailler "à l’amélioration constante de la condition humaine tant sur les plans spirituel et intellectuel que sur le plan du bien-être matériel".

www.000webhost.com